Accueil » Comment entretenir un poêle à bois ?

Comment entretenir un poêle à bois ?

par Anna
247 vues
poêle à bois

Vous disposez d’un poêle à bois ? Vous ressentez le besoin de le nettoyer après des années passées à ne pas le faire ? Pour assurer le bon fonctionnement de votre poêle à bois, il est effectivement crucial de l’entretenir régulièrement. C’est la meilleure solution de prolonger la durée de vie de votre chauffage au bois et ainsi d’optimiser sa performance de chauffe. Mais encore, l’entretien régulier de votre poêle à bois vous évite de vivre avec les résidus laissés par les combustibles. La santé des habitants de la maison ainsi que la propreté de cette dernière seront préservées. Si vous envisagez d’entretenir votre poêle à bois, voici les étapes à suivre.

Trouver un professionnel pour réussir l’entretien de son poêle à bois

Le poêle à bois gagne actuellement en termes de notoriété. Nombreux sont les foyers qui se tournent vers cette solution de chauffage pour éviter de payer une facture de chauffage onéreuse chaque mois. 

Très avantageux, ce matériel de chauffage au bois fait néanmoins appel à un entretien adapté. Et ce, de manière assez régulière. Pour cela, vous avez le choix sur confier le nettoyage de votre poêle à bois vous-même ou recourir à des professionnels dans le domaine. Sachant qu’en vous tournant vers un artisan qualifié dans l’entretien d’un poêle à bois vous pouvez être certain que ce sont bel et bien des produits d’entretien naturels et de qualité qui seront utilisés sur votre chauffage. 

Pour autant, rien ne vous empêche de le faire vous-même.

Nos conseils pour réussir l’entretien d’un poêle à bois

Il existe différents types d’entretiens à réaliser sur un poêle à bois : 

Les entretiens courants

Parmi les entretiens les plus courants, on peut citer le nettoyage de la vitre, le décendrage et l’entretien intérieur et extérieur de l’appareil. Pour le nettoyage de la vitre, sachez que la cendre est un excellent nettoyant. Pour cela, vous n’aurez qu’à vous munir d’un essuie-tout et de l’imbiber de cendre pour apporter son éclat d’origine à la vitre. Quant au décendrage du poêle à bois, c’est un passage obligé pour éviter la déformation de la grille. Cette démarche se traduit par le fait de vider le cendrier à l’aide d’un aspirateur à cendres. Ceci fait, veillez à nettoyer les parois intérieures pour bénéficier d’une meilleure combustion de bois. Le nettoyage nécessite l’utilisation un pinceau ou d’une balayette. Pour ce qui est du nettoyage extérieur du poêle à bois, il est primordial d’essuyer le dessus, les côtés et la façade de l’appareil au moyen d’un chiffon humide. Et pour minimiser tout risque d’obstructions, il suffit d’aspirer les orifices de ventilation. 

Les entretiens annuels

Outre l’entretien courant d’un chauffage au bois, il a aussi besoin d’un ramonage des conduits de fumée, et ce, deux fois par an au minimum. C’est la meilleure alternative pour sécuriser le chauffage et prévenir de risque d’incendie. Et pour plus de sécurité, cette intervention doit être prise en charge par un ramoneur certifié. Heureusement, il existe différentes façons de ramoner le conduit de votre poêle à bois. On distingue le ramonage mécanique qui est la technique la plus ancienne. Mais il existe aussi des produits de ramonage qui servent à éliminer tous les résidus accumulés dans le conduit. Et concernant les modalités de ramonage, on fait la distinction entre le ramonage par le haut, le démontage des tuyaux de raccordement et les trappes de ramonage. C’est un entretien complexe qui nécessite un savoir-faire, mais aussi l’usage d’outils spécifiques. Ainsi, il est déconseillé de réaliser tout seul le ramonage de votre chauffage sans demander l’aide d’un expert.

Lisez par la suite, pourquoi externaliser votre saisie de données ?

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies