Accueil » Des conseils astucieux lorsque les clients ne paient pas à temps

Des conseils astucieux lorsque les clients ne paient pas à temps

par Emma
298 vues
mauvais payeurs

Lorsqu’un client ne paie pas sa facture ou lorsqu’on est face à des mauvais payeurs, le temps joue un rôle important : plus vous êtes patient en tant qu’entrepreneur, plus vous devez attendre longtemps. La disposition des clients à payer diminue d’autant plus.  Le risque que vous vous retrouviez sans rien est d’autant plus grand.

La durée d’attente de votre argent dépend en partie de vous. Les procédures judiciaires d’injonction de payer et les saisies prennent des mois. Vous pouvez toutefois accélérer la procédure avant : en demandant les bonnes informations lors de la passation de commande, en fixant des délais de paiement courts et en envoyant des rappels rapides et conformes à la loi en cas de retard.

Vous éviterez ainsi des frais inutiles en prenant rapidement une décision fondée : Rester sur la brèche ou passer à la caisse ? Les experts peuvent vous aider à obtenir les informations nécessaires.

Si un client ne paie pas sa facture à temps, il peut facilement s’écouler des mois d’appels et de rappels avant que les artisans ne reçoivent enfin leur argent.

Agir rapidement

Il est important de faire pression sur les clients mauvais payeurs en cas de factures impayées pour deux raisons :

Les délais judiciaires : quelques mois peuvent s’écouler sans problème avant qu’un tribunal ne délivre un avis d’exécution, même pour une créance non contestée. Et ce n’est qu’ensuite que l’huissier de justice peut intervenir. Mais il s’écoulerait encore des mois avant qu’il ne prenne rendez-vous avec le débiteur. Les entreprises artisanales doivent déjà compter avec six mois de délais judiciaires.

Autres créanciers : si un débiteur ne paie pas une facture après le premier rappel, il y a de fortes chances qu’il ait également des dettes envers d’autres. Il faut alors être rapide. Celui qui demande en premier une saisie de compte est au premier rang. Celui qui fait une course de rappels extrêmement longue n’arrive qu’en troisième ou quatrième position lors de la saisie, il faut alors plus de temps pour que tout soit payé.

Facture non payée : un rappel suffit

Souvent, les entreprises accordent inutilement beaucoup de temps à leurs clients mauvais payeursen cas de factures impayées car beaucoup pensent encore qu’ils doivent d’abord écrire un rappel et trois lettres de relance avant de pouvoir confier le dossier à une société de recouvrement ou à un avocat.

C’est pourquoi  on conseille une procédure uniforme qui vous permet de jouer la carte de la sécurité avec peu de contrôles et de preuves en inscrivant un délai de paiement à votre convenance sur chaque facture. Ne rédigez pas de rappel et n’envoyez qu’une seule lettre de rappel, en précisant que le débiteur sera en retard de paiement à l’expiration du délai et qu’il devra supporter les frais supplémentaires.

Pour les clients professionnels, vous pouvez renoncer au rappel si le délai de paiement figurait sur la facture.

Annoncez d’éventuels frais supplémentaires

Que vous fassiez appel à un avocat ou à une société de recouvrement en cas de clients mauvais payeurs, les frais supplémentaires sont à la charge du débiteur dans le cadre légal. Vous ne devez pas informer les clients professionnels de ces frais, mais on le conseille pour les consommateurs.

On peut par exemple utiliser la formulation suivante pour le premier et unique rappel :

« Veuillez payer le montant susmentionné au plus tard le DATE. Nous attirons votre attention sur le fait qu’à l’expiration du délai, vous serez en retard et que vous devrez alors supporter des frais supplémentaires en les confiant à notre assistance juridique. Le plus souvent, cette formulation suffit pour que les débiteurs finissent par payer.

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies